AccueilPortailS'enregistrerConnexion

~§§¤][Ahlânna Wa Sâhlann sur votre forum Mara'atu-Mouslimah][¤§§~
 
 
Votre porte ~Mara'atu-Mouslimah vous propose différent texte selon la législation et vous incite à l'apprentissage de la religion " Dîn Al-îslam "
 
 
 


Surat : Muhammed
~¤§][Beauté/santé][§¤~

 

~¤§][recette de cuisine à travers le monde Musulman][§¤~
Mara'atu mouslimah vous propose différents sites de plat culinaire et patisserie, à vos tablier, InchAllah ta'ala :
 
 
Cuisine d'Ummu-Shâkîr:
 
Culinary Delight :
 
Chef Simon:
 
O délices:
~¤§][ Favoris][§¤~

-Source Islam:

http://www.sourceislam.com/

-Islam-House:

http://www.islamhouse.com/

-Fatawa-Islam:

http://www.fatawaislam.com/index.php

-Islam-Q:

http://www.islam.ws/

-Islam-Web:

http://audio.islamweb.net/audio/

~¤§][Aider la Ummah][§¤~

Al Bounyane

Association de la propagation

de l'islam authentique

http://albounyane.free.fr/albounyane/index.php?option=com_content&task=view&id=15&Itemid=32

Le prophète a dit: "Quiconque emprunte un chemin dans le but de chercher la science, Allâh lui facilitera un chemin menant au paradis "

(Rapporté par Ahmâd Dans son Mûsnâd et autre ... )

~¤§][La newsletters][§¤~
La newsletters
S'abonner
Se desabonner
 
 
~¤§][Référence][§¤~

 
~¤§][Rappel][§¤~
 Les hypocrites, hommes et femmes, appartiennent les uns aux autres. Ils commandent le blâmable, interdisent le convenable, et replient leurs mains (d'avarice). Ils ont oublié Allah et Il les a alors oubliés. En vérité, les hypocrites sont les pervers.  

 Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.
(Souratu, Tâwba:67/71)

L’émencipation de la femme
L’ÉMANCIPATION DE LA FEMME



Des paroles sélectionnées parmi les ouvrages du Sheïkh:

Mohammed Amân el JâmiRahmaAllâh


 


 

Allah a élu des Messagers parmi le genre humain. Il leur a chargé de transmettre aux terriens les messages célestes qui établissent la connexion entre le ciel et la terre. Ces missions étaient identiques dans les fondements ; le premier commandement qu’elles ont revendiquée fut :


(Adorez Allah, vous n’avez point de dieu en dehors de Lui).[1] Cependant, elles étaient distinctes ou variées au niveau de la législation et de la voie à suivre. Chaque messager en effet était envoyé spécialement à son peuple. Il parlait la langue de son peuple et cheminait à la lumière d’une voie précise et d’une loi particulière et définie. La situation est restée ainsi, selon une certaine sagesse qu’Allah Seul puit pénétrer, pendant une longue période de l’histoire des hommes.


 

Or, quand le Seigneur a voulu parachever Ses Messages aux terriens, Il a élu parmi eux un prophète ; le Messager qu’Il a agréé porte le nom de Mohammed ibn ‘Abd Allah, le Prophète arabe de la tribu Hachémite. Sa mission était adressée à l’humanité entière. Allah l’a créé dans cette ambition. Pour cela, Il l’a privilégié d’une certaine éducation et lui a conféré Ses propres soins. Il l’a instruit de la meilleure façon avant de l’envoyer en mission à l’humanité entière, après lui avoir fait connaître certaines prémices dans sa jeunesse et son enfance, et lui avoir doté de certaines prédispositions. Il a descendu sur lui le derniers des livres sacrés, après lequel il n’y a plus aucun message céleste : le Noble Coran en l’occurrence.


 

Il est le Livre d’Allah prééminent aux écritures précédentes. Son Auteur l’a qualifié ainsi :


(Un livre sublime dont le faux ne peut provenir d’entre ses mains ni par derrière).[2]


(Allah guide à travers lui, ceux qui ont suivi son agrément, aux sentiers du salut, Il les sort ainsi des ténèbres à la lumière par Sa Volonté, et les guide sur le droit chemin).[3]

Il s’est chargé personnellement de le préserver :


(Nous avons descendu le rappel, et il Nous revient de le garder).[4]

Il a par ailleurs confié son éclaircissement à Son loyal Envoyé, Mohamed :


(Nous avons envoyé sur toi le rappel afin que tu éclaircisses aux hommes ce qui leur a été envoyé).[5]

Il témoigne ainsi en sa faveur qu’il a effectivement éclairci le Livre, et qu’il a rempli parfaitement sa mission.


(Il ne parle point de ses pulsions, ce n’est qu’une révélation descendue).[6] En regard de cette situation et de son rang, Allah a imposé aux hommes de lui obéir comme il a interdit de lui désobéir à travers Ses Paroles :


(Obéissez à Allah et obéissez au Messager).[7] Dans cet ordre, le Seigneur a contesté la foi de quiconque ne veut pas se soumettre à son jugement ou qui ressent une certaine gêne, un certain mécontentement, ou ne serait-ce une quelconque hésitation face à son jugement. Il a révélé :


(Par Ton Seigneur, ils ne peuvent prétendre à la foi, tant qu’ils ne te soumettent pas leurs litiges, et que par la suite ils ne soient pas affligés par ton jugement, en s’y résignant totalement).[8]


 

...Parmi les erreurs répandues dans les rangs des musulmans à notre époque, c’est que chaque clans, et parfois chaque personne, désire prendre de l’Islam le côté qui lui convient, en délaissant les autres. Il considère que la partie de l’Islam qu’il a adopté lui suffit pour se revendiquer musulman, et que cela lui permet de compenser les parties qu’il néglige de la religion et du culte. Par exemple, si un individu ou un groupe d’individus quelconque entend prendre de l’Islam, le côté de l’éducation et des mœurs, ou bien du culte exclusif à Allah qui consiste à n’invoquer personne d’autre que Lui  (ou à consacrer par exemple ses offrandes et ses vœux à personne en dehors de Lui), cela ne peut combler les aspects économiques et politiques.

Il peut penser notamment qu’il est primordial d’appliquer les systèmes politiques étranger originaires de l’Orient ou de l’Occident dans le domaine politique ou bien de se contenter des coutumes locales. Néanmoins, l’Islam tolère-t-il une telle conduite et une telle liberté dans le choix ? La réponse est non ! Je dirais même que le Coran a désapprouvé rigoureusement une telle position, en la considérant comme un acte de mécréance…


(Vous croyez en une partie du Livre et vous ne croyez pas en une autre ! Qu’elle est la sentence pour l’individu coupable d’agir ainsi, si ce n’est la ruine dans ce bas  monde, et le Jour de la Résurrection quand ils seront retournés aux pires des châtiments. Allah n’est pas distrait de vos agissements).[9]


 

En effet, cela signifie qu’il ne veut  pas se contenter d’Allah en tant que Seigneur, Divinité, et Législateur Unique. Cela consiste à ne pas non plus adopter l’Islam comme religion et comme voie à suivre uniquement ou à ne pas considérer Mohammed en tant que messager, Imam (chef et modèle), et unique exemple. L’affiliation d’un individu à la dernière révélation n’est pas valable, s’il ne se soumet pas à Son Maître à tous les niveaux, en se satisfaisant à Sa Sentence dans toute chose ; au niveau du dogme, de ses relations avec les autres, de l’économie, de la politique, aussi bien au cours de sa vie qu’au moment de mourir :


(Dis : ma prière, mon offrande, ma vie et ma mort appartiennent à Allah le Seigneur de l’univers, sans lui voué d’associé).[10]


(Par Ton Seigneur, ils ne peuvent prétendre à la foi, tant qu’ils ne te soumettent pas leurs litiges, et que par la suite ils ne soient pas affligés par ton jugement, en s’y résignant totalement).[11] Toutes ces notions sont incluses à travers la parole du musulman : j’atteste qu’il n’y a d’autre dieu en dehors d’Allah, et j’atteste que Mohamed est le Messager d’Allah… elles impliquent aussi ses dires : « J’agrée Allah comme Seigneur, l’Islam comme religion, et Mohammed comme Prophète et Envoyé. »[12]

  
[Lire la suite]




~¤§][Poème][§¤~
Le Chemin vers ALLAH
Et vers la demeure dernière



De : ‘Abdul-Râhman Ibn-Nâsir Al-Sa’dî HafidouAllâh



Au nom d’Allah, le tout miséricordieux, le très miséricordieux



LOUANGE à Allah, seigneur des univers et que la prière et le salut soient sur Muhammed, sur sa famille et tous ses compagnons.

Voici un subtil commentaire sur mon poème le chemin vers Allah et la demeure dernière, un commentaire qui explique ses sens et clarifie ses structures. En effet, ce poème recèle de nombreuses étapes pour ceux qui aspirent à la satisfaction d’Allah. Elles les font parvenir aux jardins de la félicité, dans le voisinage du seigneur généreux, qui les préservent du châtiment du feu et du dévoilement douloureux.
Je demande à Allah de faire en sorte, par sa faveur et son bienfait, que cette œuvre soit consacrée à son noble visage et constitue une occasion pour se rapprocher de lui.

Sache que ce qui est demandé du serviteur est l’adoration d’Allah, sa connaissance, son amour et le retour vers lui à tout moment, ainsi que la quête du chemin qui mène vers la demeure de la paix.

Certes beaucoup de gens sont sous l’effet des sensations et soumis aux passions et aux [mauvaises] habitudes et, par conséquent, ils n’accordent pas d’importance [aux ordres de Dieu] et ne les adaptent pas comme fondement de leur vie. Ils s’y détournent, étant soucieux de leurs plaisirs et attachés à leurs habitudes. Ils ne se préoccupent pas de rattraper leur temps perdu. Donc , ils se trouvent dans la perplexité, à cause de leur ignorance de leur transgression, dans la négligence de l’évocation de leur seigneur et dans l’errance :

Ouvert Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah; [Allah] leur a fait alors oublier leur propres personnes; ceux-là sont les pervers Fermer {Surat 59 v 19}


Seuls quelques hommes sensés et de rares nobles se sont réveillés de ce long sommeil et ont pris conscience de cette grande calamité. Ils ont compris que la plus grande des pertes est de se préoccuper de qui n’apporte que l’égarement et ne provoque que la perdition. Ils ont opté alors pour ce qui est parfait au détriment de ce qui est défectueux ; ils ont troqué ce qui est éphémère pour ce qui est éternel et ont supporté la fatigue des obligations et de l’adoration. Dès lors, cette adoration est devenue pour eux un plaisir et une nécessité, et ils sont devenus, pour leur part, des maîtres.

Regarde donc leurs qualités et mets ta confiance en Allah pour les imiter.



Poème
Le cheminement vers Allah et vers la demeure dernière


"Heureux sont ceux qui ont évité les voix de la ruine et qui se sont préparés pour les demeures de la félicité.
Ce sont ceux qui, en se conformant aux préceptes de la foi, ont été sincères dans leur cheminement.

Ce sont ceux qui ont bâti les étapes de leur cheminement dans l’espérance et la crainte révérencielle du tout puissant.
Ce sont ceux qu’Allah leur a rempli le cœur de son amour et qu’il a attaché à lui, le tout-miséricordieux.

Ces sont ceux qui évoquent fréquemment Allah, en secret, en public et à tout instant.

Ils se rapprochent du roi par l’obéissance et l’abandon des péchés.
L’accomplissement des obligations et des actes surérogatoires est leur habitude assidue, pourtant ils se voient toujours négligent et amoindris.
Ils ont imposé la patience à leurs âmes contre tout ce qui est abhorré, aspirant ainsi à la bienfaisance.

Ils se sont imprégnés de la qualité de la satisfaction et, grâce à elles, ils se sont retrouvés dans la protection et la sécurité.

Ils ont rendu grâce, à celui que les faveurs à l’égard des créatures sont immenses, avec le cœur, les paroles et les organes.


Ils ont mis leur confiance en Allah, dans toutes les circonstances de la vie, et ils ont fourni de l’effort pour satisfaire le tout -miséricordieux.
Ils ont adoré Allah en étant convaincus de sa présence, alors ils ont accédé à la demeure de la bienfaisance.

Ils ont exhorté les créatures à satisfaire leur bien-aimé avec la science, l’orientation et la bienfaisance.

Ils ont fréquenté les créatures par le corps, mais l’âme étant dans une demeure supérieure.

Avec la grâce d’Allah, ils ont exhorté toutes les créatures, en s’appuyant sur des exemples {Coranique}, de peur que la foi ne s’affaiblisse.

Ils ont détourné le cœur de toutes les préoccupations, et ils l’ont vidé de tout, sauf du tout miséricordieux.

Leurs mouvements, leurs soucis et leurs résolutions sont consacré à Allah, non aux créatures ni au diable.

Ils sont les meilleurs compagnons pour celui qui aspire à la voie menant vers les biens et la bienfaisance".



 [Lire la suite]


~¤§][Coran Tafsir][§¤~

"Ce sont, les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent [dans le sentier d'Allah] et ceux qui implorent pardon juste avant l'aube." ( Sourate Al-Imran 17)

Dieu promet à ses serviteurs croyants le plus belle récompense pour ceux qui croient en lui ,en ses livres,en ses prophètes.Ils implorent le pardon et l'absolution des péchés et qui sont :

=>Les patients :en s'acquitant de leurs obligations et s'abstiennant des choses interdites et répréhensible .

=>Sincére:dont leur foi les porte à accomplir leur devoir avec zéle et assiduité.

=>Dociles:pieux et soumis .

=>Qui dépense de ce que Dieu leur a accordé :en aumone ,pour les proches
parents les pauvres et les nécésiteux .

=>Qui implore,dès l'aube le pardon de Dieu .Ceci montre sans doute
le mérite de l'imploration à ce moment là




Tafsir Ibn-Kathir 1/438/439

~¤§][Belles paroles pleine de sagesse][§¤~

N’oubliez pas l’évocation de Dieu ! « Lâ Tânsâni dhikr Allâh »

Invocation « Dou’as » tiré du Coran

[طه: 25- 28] {رَبِّ اشْرَحْ لِي صَدْرِي * وَيَسِّرْ لِي أَمْرِي * وَاحْلُلْ عُقْدَةً مِنْ لِسَانِي * يَفْقَهُوا قَوْلِي}

«  [Moïse] dit: ‹Seigneur, ouvre-moi ma poitrine,  et facilite ma mission,  et dénoue un noeud en ma langue,  afin qu'ils comprennent mes paroles » (sourate tâ-ha, 25-28)

{رَبِّ إِنِّي ظَلَمْتُ نَفْسِي فَاغْفِرْ لِي} [القصص: 16}

« Il dit: Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même; pardonne-moi. Et Il lui pardonna. C'est Lui vraiment le Pardonneur, le Miséricordieux! » (Sourate Qisas, 16)

 

{لا إِلَهَ إِلا أَنْتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنْ الظَّالِمِينَ} [الأنبياء: 87].

 « Et Zun-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici: Pas de divinité à part Toi! Pureté a Toi! J'ai été vraiment du nombre des injustes. » (Sourate Al-Anbiyâ, 87)

 Invocation pour tout moment et toute circonstance

« Il n’y a de Dieu que Dieu, le sublime, le Magnime .Il n’y a de Dieu que dieu, le seigneur du trône sublime .Il n’y a de Dieu que Die, le seigneur des cieux, le seigneur de la terre, le seigneur du noble trône . »

Lâ ilâhâ illâ allâhou ‘adim al-hâlim, lâ ilâhâ illâ allâhou râbu ‘archou ‘adîm, lâ ilâhâ illâ allâhou rabbu as-sâmâwati, wa rabbu al-ardî rabbu ‘arche al-karim

 

~¤§][La foi][§¤~

~L’inattention  envers Allâh, puissant et majestueux~

Même en prononçant le Dikr (évocation) et des invocations.

L'invocation est lourde pour celui qui invoque, et s'il lève les mains pour invoquer, les baisses rapidement et s'en va.

Allâh, a certes décrit les hypocrites en terme :Ils n'invoquaient Allâh que rarement (Coran 4:142)

-Le fait de ne pas se mettre en colère lorsque les choses sacrées d'Allâh, puissant et majestueux sont profanées,car la flamme de la jalousie s'est éteinte dans son coeur et les membres se sont arrêtés de renier .On ordonne pas à son compagnons de faire le bien et ont lui interdit pas de faire le mal ...

Le prophète  décrit ce coeur faible dans le hadith authentique suivent :

Les tentations se présenteront aux coeurs comme les bâtonets d'une natte l'un après l'autre : le coeur qui les absorber (c'est-a-dire qu'elles entreront en lui entièrement )sera marqué un point noir.C'est-à-dire qu'un point sera marqué en lui jusqu'au point ou la chose devienne comme a informé le prophète à la fin du hadith : noir gris (c'est-à-dire un léger blanc mélangé à du noir) semblable au cruchon incliné(c'est-à-dire penché et renversé); il connaît ni bien ni mal, sauf s'il sagit de passions désirées.(Rapporté par Mouslim sous le numéro 144)

Dans un tel coeur, l'amour du bien et et l'aversion envers le mal et les autres choses sont donc  devenues toutes au même niveau .Qu'est-ce qui le poussera donc à ordonner le bien et à interdire le mal ?Pire , il se peut qu'il entende qu'un acte illicite est commis à un droit loin de lui et qu'il l'agrée quand même ; il aura autant de péchés que celui qui observera et qui l'approuvera comme l'a mentionné le prophète (Qu'Allâh prie sur lui et le salue) dans ce hadith authentique :

Si un péché est commis sur terre, celui qui observera et qui le prendra en aversion (et une autre fois  il a dit :"Le contestera")sera comme celui qui en sera éloigné, et celui qui en sera éloigné et qui l'agréera sera comme celui qui y a assisté .(Rapporté par Abou-Daoud sour le numéro 4345 et il figure dans le Sahih Al-Jami' sous le numéro 689)

Cette approbation, qui est une acte du coeur, assimile celui qui consent à celui qui commet le péché.

"Le phénomène de la faiblesse de la foi " par :Mohammed Sâlih Mounajjid

~¤§][At-Tawhid][§¤~
Crainte du Shirk (Polythéisme)
Allâh Glorifié et Loué dit :
إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ
"Certes, Allâh ne pardonne pas qu'on lui donne un quelconque associé."(4:48)
Al-Khalil (Abraham), que la paix soit sur lui, a dit :
وَاجْنُبْنِي وَبَنِيَّ أَن نَّعْبُدَ الأَصْنَامَ
"Préserve-moi ainsi que mes enfants de l'adoration des idoles ."(14:35)
Dans un Hadith, ont trouve :
"Ce que je crains le plus pour vous, c'est le Shirk mineur."Quand on lui demanda ce que c'était, le prophète (sas) répondit : Ar-Riya ' (l'exposition).
Rapporté par Al-Hakim 3/7 .Ibn Massaoud, qu'Allâh le couvre de sa miséricorde, a rapporté que le messager d'Allâh (sas) a dit :"Quiconque meurt en invoquant un associé à Allâh ira en enfer."
Rapporté par Al-Boukhari n°4227.Dans le Sahih de Mouslim (Hadith n°92), Jaber, qu'Allâh soit satisafait de lui, a rapporté que le prophète (sas) a dit :"Celui qui rencontre Allâh le jour du jugement sans lui avoir associé qui que ce soit va au paradis et celui qui le rencontre ayant fait le contraire sera consigné en enfer ."
Rapporté par Al-boukhari n° 129, Mouslim n°32
Thèmes du chapitre :
1- Crainte du Shirk (Polythéisme )
2-L'hypocrisie fait partis du Shirk
3-C'est un polythéisme mineur
4-C'est le danger qui menace, le plus, les vertueux
5-La proximité du paradis et de l'enfer
6-La jonction de cette proximité dans le même Hadith
7-Celui qui le rencontre sans lui avoir associé quoi que ce soit ira au paradis et celui qui le rencontre lui associant une quelconque divinité ira enfer, fût-il parmis les pieux
8-La prière significative d'Al-khalil (Abraham, ami d'Allâh) est d'avoir invoqué Allâh pour lui et sa descendance, de les préserver d'adorer les idoles.
9-Le fait d'avoir tiré la leçon de la situation générale des gens attastés par la remarque:'O! Notre seigneur, les idoles ont égaré beaucoup de gens "(14:36)
10-Ont y trouve l'interprétation de la profession de foi "Il n'y a d'autre divinité qu'Allâh"telle a été citée par Al-Boukhari
11-Mérite de celui qui a échappé au Shirk
Kitab At-Tawid 'Abdulâh Ibn-Wahab page 23/25
 
 

 


~¤§][Coran/Anachid/flash][§¤~
    
  

Anachid
 
     -Anachid.com   
    
Flash
     -Lis!
 
 
 
Divers liens à télécharger :
 

       -Adhdân cliké ici  
 
-Apprendre l'arabe en calligraphie :
 
      
 

~¤§][femme en islam][§¤~
El- Azhar France vous propose :
 
 
 

* Le rôle de la femme dans laréforme de la société
 
, Le role de la femme dans la réforme de la société
*Ma soeur, voilà comment Allah et son messager veulent que tu sois
 
Ma soeur voilà comment ALLAH et son messager veulent que tu sois
 
*Le voile de la femme Musulmane
 
LE VOILE DE LA FEMME MUSULMANE
 
~¤§][Lecture divers][§¤~
 Je vais vous faire partager ce très bon livre, qui a peut de page et court mais aura une impacte bénéfique sur la communauté Bi-idhnileh Ta'ala , ils sont une série de 4 petits livres qui nous serons bénéfique !
 
 Les caractères du musulman (1)
 
 
 La moralité du musulman (2)
 
 
Les piliers de la foi (3)
 
 
 Les piliers de l'islam (4)
 
 
Avertissement de s'éloigner des péchés (5)
 
 
~¤§][Notre pensée][§¤~
 
 
"Mais c’est Allah votre Maître. Il est le meilleur des secoureurs. " (Surat An-Nisa v 150)
 
Yâ Umatânâa ?
 
 
 
~¤§][fonds d'écran islamique/paysage][§¤~
-N'oubiez pas l'évocation de Dieu   
-Il n'y a ni puissance ni force qand Dieu   
-Gloire à Dieu   
-Divers paysage Tora bora