AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les règles de l'immolation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Les règles de l'immolation   Mar 21 Nov - 10:08

Bismileh ArRahman ArRahim





As Selem Alaykum Wa Rahmatullah Wa Barakatuh




Les règles de L'immolation


- L'abattage et ses conditions
-Les viandes licites et illicites
-Les viandes des gens du livre



Dr Sheikh Sâlih b. Fawzan Al-Fawzan HafidouAllâh




Les catégories de nourriture



Les nourritures de l'homme se divisent en deux catégories:


La première :toute nourriture pure autre qu'animale telle que les végétaux, les fruits solides et liquides. Pour cette catégorie, on est d'accord sur le fait que cela est permis tant que cela n'est pas impure ou nocif [Voir Al-Ifsâh d'Ibn Hubayra, t 2 p 452 ]


La seconde catégorie:les animaux qui sont de deux sortes: terrestres et marins.


Les animaux terrestres sont ceux qui ne vivent que sur la terre. La règle de base est qu'ils sont licites sauf quand la religion en stipule l'interdiction.


Concernant ce qui est licite d'en manger, il y a deux sortes:

La première sorte:les animaux domestiques tels que les bovins, les chameaux, les vaches, les moutons et les poulets.

La seconde sorte: les animaux sauvages tels que les gazelles, les autruches, les lapins et les oiseaux permis.

Quant aux animaux marins, il s'agit de ceux qui ne vivent que dans les mer tels que les poissons.

Tous ces animaux terrestres ou marins sont permis, à la consommation sauf quand une preuve dans la religion stipule son interdiction.

Toutesfois, la différence entre ces deux catégories est que les animaux terrestres ne sont pas licites sans égorgement tandis que les animaux marins sont licites même sans égormement car la religion les a différencié à ce propos .
Au sujet des animaux terrestres, Allah SbhanAllâhou Wa Ta'l dit :

Ouvert Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d'Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte Fermer{Al-Ma'ida v 3}

Au sujet des animaux marins, il SbhanAllâhou Wa Ta'l dit :

Ouvert La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger Fermer {Al-Ma'ida v 96 }

Ouvert et aussi d'en manger Fermer signifie ses cadavres selon l'ensemble des savants [Voir Tafsîr Al-Shânqîti t 1 p 90 ]

Le prophète Salâllahou A'layi Wa dit au sujet de la mer :

" Son eau est purificatrice et ses cadavres sont licites "[Rapporté par Mâlik, Shâfi'i et les quatre, authentifié par Ibn Khzayma [ainsi que par Al-Banî dans sa vérification de Sunnan Al-Tîrmidi ]

Ces textes prouvent la différenciation entre les animaux terrestres et marins au aujet de l'égorgement.

L'égorgement dans la terminologie islamique, c'est sacrifier l'animal destiné à la consommation en coupant sa gorge et son oesophage ou en blessant celui qu'on ne peut attraper [Voir Al-Rawd Al-Murabba' t 3p 354 ]

Les savants sont unanimes sur le fait que l'animal mangé, en dehors du poisson et des sauterelles, n'est licites que si il y a égormement ou ce qui joue le rôle de l'égorgement. La raison en cela est de purifier l'animal immolé en faisant couler son sang néfaste et en prononçant le Nom d'Allah sur lui.

La preuve est la parole du prophète Salâllahou A'layi Wa :
" Ce dont le sang a été vidé et sur quoi le Nom d'Allah a été prononcé, mangez-le. "

Vider le sang signifie le laisser couler et le verser. Ainsi , le Hadith prouve que la raison de l'égormement est de faire sortir le sang malsain de la bête immolée et porter l'attention sur le fait que l'interdiction de la consommation de cadavre est due au fait que son sang y est resté. La cosonmmation de cadavre est illicite car les substances aqueuses, les excréments et le sang malsain y demeurent.

Vu que l'égorgement fai partir tout ce sang et ces excréments, c'est là la raison pour laquelle cela devient licite. La raison de l'interdiction du cadavre n'est pas le simple fait de sa mort car la mort est obtenue par l'égorgement également. C'est pour cela que le poisson et les sauterelles sont licite même morts sans égormement car il n'y a pas d'excréments ni de sang. Le cadavre est en outre interdit car le Nom d'Allah n'y a pas été prononcé. Ainsi, prononcer le Nom d'Allah sur le bête immolée la purifie et repousse d'elle le démon. L'égorgement purifie l'animal de manière concrète en faisant sortir le sang et les excréments de même que de manière abstraite en repoussant le démon après formulation du Nom d'Allah .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Lâ Illa Hâ Illa Allah   Mer 6 Déc - 10:48

L'égorgement legal et ses conditions



L'égorgement à sonr endroit, il varie en fonction du type d'animal.Il arrive qu'on ne puisse pas pratiquer l'égorgement comme il arrive qu'on en soit capable.Si cela est faisable, les savants sont unamines sur le fait que l'endroit de l'égorgement est la gorge et le haut de la poitrine, il n'est pas permis de pratiquer l'égorgement ailleurs qu'a cet endroit selon l'unanimité des savants comme mentionné par l'auteur Mughnî *.L'égorgement se pratique à cet endroit car c'est le point de rencontre de toutes les veines. En y pratiquant l'égorgement, le sang se répendra et hâtera la mort, ce qui est meilleur pour la viande et moins douloureux pour l'animal égorgé.L 'immolation pratiquée sur la gorge s'appelle égorgement, elle se pratique sur tout animal en dehors du chameau que qui l'on pratique exclisivement le Nabr.

S'il s'agit d'un animal qu'on est capable d'immoler vu qu'il est sauvage à l'origine ou après domestication ou qui est tombé dans un puis ou autre, son immolation consistera à la blesser sur une partie de son corps à l'aide de quelque chose de tranchant comme une flèche ou autre selon le Hadith de Fârî' b. Khadîj :

" Nous étions en compagnie du messager Salâllahou A'layi Wa durant un voyage lorsqu'un chameau du troupeau prit la fuite, ils n'avaient pas de chevale avec eux, alors un homme lui décocha une flèche et le Captura. Le messager Salâllahou A'layi Wa dit:

" Ces bêtes peuvent prendre la fuite tels les animaux sauvages. Celle alors qui en fera de la sorte, agissez de la même manière qu'à l'instant " [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim ainsi que d'autres ]

'Adi b. Hâtim RadiAllâhu'anhou rapporte qu'il questionne le messager d'Allah!Au sujet de la chasse à la flèche, il répondit :

" Si tu touches[une bête] du tranchant [de la flèche], mange mais si tu [la] touche de son côté , ne mange pas car ce sera une bête morte " [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim ]


Allah SbhanAllâhou Wa Ta'l dit :

Ouvert ainsi que ce que capturent les carnassiers que vous avez dressés, en leur apprenant ce qu'Allah vous a appris. Mangez donc de ce qu'elles capturent pour vous et prononcez dessus le nom d'Allah Fermer {Al-Ma'ida v 4 }


Ces textes indiquent que pour la bête sur laquelle on ne peut pratiquer l'égorgement et que l'on chasse, ainsi celle dans un cas similaire, son égorgement consistera à la blessersur une quelconque partie de son corps pourvu qu'elle meurt de cette blessure avant même qu'on arrive à côté d'elle, tenant compte de certaines conditions et considérations citées dans les chapitres de la chasse dans les ouvrages de jurisprudence.

Quant à celle que l'on peut égorger à la base ou suite à la chasse grâce à laquelle on l'a capturée vivante, elle ne sera licite qu'en l'égorgeant à l'endroit précis et selon des condtions requises, certaines relatives à l'égorgement, d'autres relatives à la manière de procéder dans l'égorgement.


Nos juristes ont mentionné qu'il y a quatre conditions dans l'égorgement :

La première condition :L'aptitude à pratiquer l'égorgement. Toute personne qui remplit les deux conditions suivantes est aptes à pratiquer l'égorgement:


- Premier condition :disposer de toute sa raison. Vu que l'égorgement nécessite une intention comme pour l'adoration, celuidqui ne dispose pas de toute sa raison tel que le fou ou autre ne peut avoir une intention valable. Son immolation sera comparable au fait qu'une lame tranchante ait d'elle-même touché la gorge d'une brebis et l'ait tranchée.

- Seconde condition:celui qui pratique l'immolation doit être de confession religieuse, musulman ou des gens du livres . Allah 'Azawajâl dit :" Sauf celle que vous égorgez ", c'est -à-dire ce que les musulmans égorgent car le discours leur est adressé. Allah SbhanAllâhou Wa Ta'l dit : " Vous est permise la nourriture des gens du livres ". Les gens du livre sont les juifs et le chrétiens, et leur mourriture signifie leur bête égorgée de manière catégorique car les nourritures en dehors de leurs bêtes immolées sont permises et même celles des autres qu'eux. D'ailleur, les savants sont unanimes sur le fait que les bêtes imollées dans gens du livres sont licites *


Quant aux mécréants, leur immolations ne sont pas permises selon la diversité de leurs conféssion, paiens, mazdéens et athées d'après le sens de ce verset : " Vous est permise la nourriture des gens du livres ". On comprend donc de ce verset que les bêtes immolées des mécréants en dehors des gens du livre sont illicites, car ils n'ont pas de livre. Il y a consensus à ce propos.

La raison en cela, et Allah sait mieux, est que l'immolation de ceux-ci rend la bête immolée impure. L'imam Ibn-Qayim RahmaAllâh a dit :
" L'immolation de ceux-ci rend la bête immolée impure et implique son interdiction car le fait de citer le nom des divinités, des astres et des Djinns sur la bête immolée lui procure impuraté tandis que citer le Nom d'Allah seul lui procure pureté " *

Si l'on demande : Pourquoi avoir permis l'immolation des gens du livres alors qu'ils sont mécréants? La réponse : il y a une diférence entre les gens du livres et les paiens. Les gens du livres croient à la réssurection, la rétribution et aux prophètes de manière générale tandis que les paiens ne croient pas du tout à la réssurection, la rétribution et ne croient en aucun messager et les haissent. En outre, dans la religion des gens livres, le cadavre est illicites tandis que les paiens le permettent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Lâ Illa Hâ Illa Allah   Jeu 7 Déc - 17:58

Deuxième condition :pour la validité de l'immolation: elle est relative à l'ustensile utilisé devant répondre à deux critères:


-Premier critère :il doit être tranchant occasionnant la blessure grâce à son tranchant non à son poids tel qu'un couteau, une épéé, une pierre tailléé et autre.

- Second critère :cela ne doit pas être une dent ou un ongle.


Si ces deux critières sont réunis l'immolation est permise selon la parole du prophète Salâllahou A'layi Wa :

" Ce dont la sang est versé et sur lequel est cité le nom d'Allah, mangez-lz tant que ce n'est pas fait avec une dent ou un ongle, et je vais vous palrer: la dent est un os tandis que l'ongle est le couteau de l'Abyssinie " [Rapporté par Al-Bukhari et Muslim, ainsi que d'autre ]

Ce qui blesse à cause de son poids fait que l'immolation n'est pas valable car ce sera une bête tuée et Allah a interdit de manger la bête morte.

Dans le Hadith de 'Adiy:

" Je questionnai le messager Salâllahou A'layi Wa au sujet de la chasse à la flèche", il répondit : " Si tu touches [une bête]du tranchant [de la flèche], mange mais si tu [la] touches de son côté, ne mange pas car ce sera une bête morte "[Rapporté par Al-Bukhari et Muslim ], c'est-à-dire une bête tuée à cause du poids d'un ustensile.

Troisème condition[ La troisième et la quatrième condition concernent la manière de pratiquer l'immolation ]
:
trancher l'oesophage et la gorge. Il n'y a quatre choses dans la gorge : l'oesophage, le pharynx et les deux jugulaires. L'oesophage est le conduit par le quel passent la nourriture et la boisson, le pharynx est le conduit par lequel passe l'aire. Certains savants posent comme condition en plus de trancher ces deux parties de trancher également l'une des jugulaires, c'est-à-dire l'une des deux grosses veines situées sur le côté du cou par où passe le sang. Un troisième groupe pense qu'il faut obligatoirement trancher les quatres parties: l'oesophage, le pharynx et les deux jugulaires. Peut-être que l'avis le plus juste est de se limiter à trois de ces quatre parties sans la moindre précision . C'est l'avis choisi par Ibn-Taymyya HafidouAllâh qui dit :

" L'avis le plus fort est que trancher trois des quatres parties rend permis, que le pharynx soit inclus ou pas car trancher les jugulaires est plus effica que de trancher le pharynx et plus efficace pour faire couler le sang " [ Voir Al-Ikhtiyârât Al-Fiqhiyya p 323]


Quatrième condition :


Allah SbhanAllâhou Wa Ta'l dit :

Ouvert Mangez donc de ce sur quoi on a prononcé le nom d'Allah si vous êtes croyants en Ses versets (le Coran). Qu'avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le nom d'Allah a été prononcé? Alors qu'Il vous a détaillé ce qu'Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d'y recourir. Beaucoup de gens égarent, sans savoir, par leurs passions. C'est ton Seigneur qui connaît le mieux les transgresseurs. Evitez le péché apparent ou caché, (car) ceux qui acquièrent le péché seront rétribués selon ce qu'ils auront commis.Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom d'Allah n'a pas été prononcé, car ce serait (assurément) une perversité. Les diables inspirent à leurs alliés de disputer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs Fermer {Al-An'Am v 118/121}

Dans ces nobles versets, Allah -Djâla Wa 'Ala -ordonne aux croyants de manger les bêtes immolées sur lequelles sin Nom a été prononcé et interdit de manger celles sur lesquelles on n'a pas prononcé son Nom, il désigne cela comme une perversité.

La Sunnah également ordonne de manger ce sur quoi a cité le Nom d'Allah -'Azawadjâla -, le prophète Salâllahou A'layi Wa dit:

" Ce dont le sang a été versé et sur quoi le Nom d'Allah a été cité, mangez-le " ceci prouve que citer le le Nom d'Allah est une condition pour rendre licite la bête immolée car le prophète Salâllahou A'layi Wa joint la permission de manger à ces deux choses: verser le sang et prononcer le Nom d'Allah . Aussi, tout point joint à deux choses ne peut se contenter de la présence d'une seules d'entres elles.

Je me contenterai de ce bref résumé des conditions requises pour l'immolation afin de passer à un point étroitement lié à ce sujet:l'importation de bêtes immolées de pays étrangers dans nos pays. A ce propos, les conditions sont-elles respectées, ce qui le rendra permis ou ne sont-elles pas respecter, ce qui les rendre interdit ?Il ne fait aucun doute qu'un sujet tel que celui-ci joue un rôle important dans la vie des musulmans car l'alimentation a une forte influence sur la conduite de la personne. De plus, un grand nombre de musulmans se nourrissent de ces viandes et les questions à ce propos sont nombreuses. Les réponses à ces questions sont diverses, rendant peut-être le sujet encore plus compliqué .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les règles de l'immolation   Aujourd'hui à 8:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Les règles de l'immolation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règles titan warmonger
» Livre de règles V8
» [FORUM] Les règles à respecter du forum
» Règles Napo...
» Règles des sondages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~¤Islam¤~ :: ~Islam~-
Sauter vers: