AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les fruits de la franchise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Les fruits de la franchise   Ven 23 Sep - 11:48

Bismilêh rahmân rahim



As selemoileykum wa rahmatullah wa barakatuh





Comme tu fait, il te sera fait
Récits réels de la vie de tous les jours


Ecrits par :Sad Abdallah Sayd Abdel-Rahmân Ar-Rifa'î




Les fruits de la franchise


Ceci est le récit d'un européen qui se convertis à l'islam et qui devient un bon musulman.Il était sincère dans tout ses actes, et il était fier de sa conversion à l'islam et s'en ventait.Il s'efforçait de faire montrer son islam aux gans sans honte et sans crainte .



Ce dernier rapporte son récit en disant :"un organisme public de mon pays passa une annonce d'offre d'emplois; je m'y présentai en sachant qu'il fallait obligatoirement subir un entretien pour ce post pour lequel il y avait beaucoup de concurrent .Lorsque je suis rentré chez les membres de la commission, ils me posèrent plusieurs questions, parmi lesquelles:



1-Buvez-vous de l'alcool ?


Je répondis avec tout honneur et toute fierté:"non, je ne bois pas d'alcool, car je me suis converti à l'islam, et ma religion m'interdit de m'adonner à l'alcool et de la boir ".


2-Avez-vous des concubines et des amies ?


Je répondis:"non, car l'islam auquel je m'affilie m'interdit cela et limite mes relation seulement avec ma femme, et ce, conformément à la législation d'Allâh, soit-il glorifié et élévé ".


Je sortis en étant persuadé d'avoir échoué, et ce, en raison du grand nombre de postulants, mais le résultat fut à mon avantage, car je fus le suel à avoir réussi.Je partis alors voir la responsable de la commission et lui dit :"en fait, je pensais que je ne réussirai pas à l'entretien et que ne n'obtiendrai pas le post ".


Le responsable de la commission me dit alors :"pourquoi pensiez-vous cela?; je répondis:"je pensais que vous alliez me priver de ce post pour me punir d'avoir une religion différente de la votre et pour me punir de m'être converti à l'islam, mais je suis surpris par le fait que vous m'ayez choisi au désavantage de vos frères chrétiens ; alors quelle est la raison de ce choix ?".Le réponsable de la commission répondit :"en fait, le postulant de c epost davait être une personne attentive à tout instant et avoir un esprit présent, et celle qui s'adonne à l'alcool ne peut être ainsi, et puisque vous aviez cela en vous, alors, nous vous avons choisi pour ce post ".


Je sortis alors en remerciant Allah, puissant et grand, de m'avoir guidé vers le bienfait qu'est islam ".1




1 "Man tarak shaîan lilah 'awwadaou khairen minou" avec des modifications




Ce livre et MachAllah et pleine d'enseignement (Page:25)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oum romayssa



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Les fruits de la franchise   Mar 23 Mai - 2:11

assalamo alaykoum

barak Allaho fiki de partager tes lectures avec nous, je vois que peu de personnes les ont lu et c'est bien dommages, car ce sont de bons rappels masha Allah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Les fruits de la franchise   Sam 26 Juil - 15:31

L'individu oppresseur




Ceci est l'histoire d'un commerçant qui achetait des vaches en Irak ou en Iran, puis qui les revendait en Syrie. C'était un véritable musulman, qui priait la nuit, qui jeûnait, qui faisait l'aumône, et qui était pieux, dévot et chaste.


Lors d'un de ses voyages, accompagné de sa marchandise, alors qu'il se déplaçait avec ses vaches pour aller les vendre, la neige tomba en abondance, bloqua le chemin et ravagea le pâturage, et toutes ses vaches, exceptées quatre d'entre elles, moururent. Il se mit alors à se déplacer avec elles d'un endroit à l'autre. Un soir, il arriva dans un petit village situé sur sa route entre Mawssel et Halab. Il frappa à la porte d'une maison, et lorsque le propriétaire sortit à lui, il l'informa qu'il voulait l'hospitalité au nom d'ALLAH et qu'il voulait passer la nuit chez lui, et qu'au petit matin, il partirait pour se diriger vers un autre village.


Le propriétaire l'accueillit avec cordialité et fit entrer ses vaches dans la cour de sa demeure, puis il servit à manger à son hôte et donna du foin à ses vaches. Le propriétaire de la maison était pauvre, et ce, car son bétail était mort et sa plantation avait été endommagée par d'importantes multiples chutes de neige ; il était marié et avait un seul enfant ; dans sa maison, il y avait deux chambres, une pour lui et sa femme et l'autre pour son fils.

La famille se réunit autour de son nouvel hôte et la soirée débuta dans une atmosphère appétissante et agréable. Le propriétaire de la maison sut, à travers la discussion, que son bote transportait avec lui une somme d'argent importante.

Après cela, le propriétaire de la maison et sa femme se retirèrent dans leur chambre, et l'hôte se retira dans la chambre de l'enfant. L'enfant dormit sur son lit, situé sur le côté droit de la chambre, et l'hôte se mit dans son lit, situé sur le côté gauche de la chambre.

Le propriétaire de la maison demanda à son hôte s'il avait besoin de quoi que ce soit et s'assura de son aise.

Il quitta la chambre de son fils et celle de son hôte et se dirigea vers la sienne pour aller se coucher également. Dans sa chambre, sa femme lui dit à voix basse : « oh un tel ! jusqu'à quand vas-tu rester dans une grande pauvreté ?...cet hôte est riche ! et nous, nous avons grand besoin de son argent et de ses vaches ; aujourd'hui, nous mangeons un jour sur deux, alors.comment sera notre situation si le village venait à être atteint de famine, et que nous n'ayons ni argent ni nourriture ? Aujourd'hui, nous avons une occasion propice, cet hôte est riche, alors vas le voir et dépouille-le de son argent et de ses vaches, afin que nous restions en vie, nous et notre enfant unique ».

L'homme lui dit alors : « comment peut-on faire cela, alors que c'est notre hôte ? et comment le dépouiller de son argent et de ses vaches ? et comment va-t-il nous laisser le dépouiller ?

Sa femme lui dit : « tue-le ! puis nous le jetterons dans un fossé près de l'intérieur de cette vallée, et personne ne saura quoi que ce soit à son sujet ! ».

L'homme hésita...la femme insista, et pour mettre fin à l'hésitation de son mari, elle lui dit : « ce que tu vas faire est indispensable pour nous épargner une mort certaine, et les fins justifient les moyens* », et satan était présent parmi eux.

Finalement, l'homme fut convaincu, et il pris la décision de tuer son hôte et de lui dérober son argent
.

*Je dirais le contraire les fins ne justifie pas les moyens SubhanAllah !(Cette note viens de moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UmmTaqqyâ
~Fondatrice~


Nombre de messages : 782
Verset : ~§¤][Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété][¤§~
Invocation : ~Allâhumâa Zidnâa 'Ilma ~
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Les fruits de la franchise   Sam 26 Juil - 15:42

Au dernier tiers de la nuit, alors que tout était calme et paisible, que la nuit avait recouvert tout le village et qu'un terrible silence régna, l'homme sortit son poignard, l'affûta et se dirigea vers la chambre de son hôte et de son fils, et sa femme, qui était derrière lui, l'encourageait ; il marchait doucement sur la pointe des pieds, puis il se dirigea vers le côté gauche de la chambre, là où dormait l'hôte, puis, dans l'obscurité, il se mit à tâtonner son corps jusqu'à ce qu'il sentit sa nuque, puis il l'égorgea comme on égorge un mouton.

La femme rejoignit alors son mari, et ils s'entraidèrent à tirer le cadavre inerte hors de la chambre, et là, ils se rendirent compte qu'ils venaient d'égorger leur fils unique.

L'homme et sa femme poussèrent un grand soupir et s'évanouirent tous les deux.

Au son de ce tumulte, l'hôte se réveilla ainsi que les voisins qui virent l'enfant de l'homme assassiné ; l'hôte et les voisins se précipitèrent vers l'homme et sa femme et leur mirent de l'eau froide sur le visage.

Lorsqu'il se réveillèrent, ils pleurèrent amèrement et demandèrent à leurs voisins d'aller informer la police de l'événement, la police vint et arrêta le criminel.

Mais que se passa-t-il dans la chambre où dormaient l'hôte et l'enfant du propriétaire de la maison ?

Après que le propriétaire de la maison soit sorti de la chambre de son fils, ce dernier alla sur le lit de l'hôte et ils se mirent à discuter ; la discussion portait sur plusieurs sujets et était si longue que l'enfant s'endormit sur le lit de l'hôte, ce dernier ne voulut pas réveiller l'enfant et il le laissa sur le lit, et ce, après l'avoir recouvert avec la couverture, puis il alla sur le lit de l'enfant...et lorsque le père vint dans la chambre où dormaient l'hôte et son fils, il était certain de l'emplacement du lit de chacun d'entre eux et il égorgea son fils alors qu'il voulait égorger l'hôte. Le père voulait l'hôte, mais ALLAH voulu l'enfant. Les voisins enterrèrent la victime, et le père fut
incarcère * .


* Le récit de « L'individu oppresseur » se trouve dans le livre « 'Adâlatou as-samâ », page 33,34,35,36.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fruits de la franchise   Aujourd'hui à 19:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fruits de la franchise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» assiettes de fruits saison à la crème dessert
» (Coll) Les fruits verts ( LE STYX)
» glace souple, à la crème, aux fruits, sorbet et parfait
» Gratin de fruits au Grand Marnier
» gratin de quenelles de brochet et de fruits mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~¤Islam¤~ :: ~Islam~-
Sauter vers: